01 Juil 2015

Dessine-moi ton rêve !

Grâce à notre travail exposé préalablement, vous avez pris le temps d’analyser qui vous êtes. Vous connaissez donc les avantages sur lesquels vous allez vous appuyer, et les défauts avec lesquels vous aller devoir composer.

Je vous propose maintenant de vous emmener à la découverte de l’adolescent que vous étiez, et vous faire rêver à nouveau votre vie. C’est un exercice indispensable pour vous réinventer en milieu de carrière. C’est également ce qui va vous permettre de rebondir après une période très difficile.

L’objectif sera très simple et agréable, il consistera à réfléchir à ce que vous aimez. Cette étape est très importante pour deux raisons :

• Tout d’abord parce que rechercher un travail est une activité ingrate et souvent solitaire. Il est donc difficile de garder son optimisme et un niveau de motivation élevée, sauf si vous le faites avec pour objectif final de faire quelque chose qui vous plaira véritablement.

• Ensuite parce que dans le contexte économique actuel, avec le très grand nombre de personnes qui postulent pour le même poste, la véritable différenciation se fera sur le savoir-être. Et une prime très forte sera donnée à la personne qui se présente à un entretien d’embauche avec des étoiles dans les yeux.

Je vais vous demander d’oublier tout ce que l’on vous a dit sur les bilans de compétence et la recherche d’emploi pour vous demander de rêver avec moi. Au fil de quelques exercices, je vais vous apprendre à faire « atterrir votre rêve » afin qu’il puisse s’ancrer dans la réalité.

Je vous propose aujourd’hui 3 exercices sur lesquels nous allons travailler :

  • L’exercice des valeurs
  • L’exercice des motivations
  • L’exercice de la semaine idéale Pour ce faire, prenez maintenant un papier et un crayon.

1. L’exercice des valeurs

Vous allez imaginer un graphe avec 2 axes, gradués de 1 à 10 :

  • L’axe des abscisses est celui de l’importance
  • L’axe des ordonnées est celui de la satisfaction.

Je vais maintenant vous demander de positionner différentes valeurs à l’intérieur de l’espace délimité par ce graphe. Ce positionnement devra tenir compte de l’importance qu’elles ont pour vous et de la satisfaction qu’elles vous procurent à ce moment précis de votre vie.

Les valeurs que je vous propose de considérer pour cet exercice sont les suivantes : Votre formation, votre vie conjugale, votre famille, votre profession, vos amis, vos relations, votre développement personnel, votre culture, la politique, votre santé, vos loisirs, votre salaire et votre niveau de vie

Cette liste est bien sûr non exhaustive et peut être enrichie en fonction des éléments qui sont importants pour vous.

L’intérêt de cet exercice est de déterminer, sans aucun jugement, quels sont les grands équilibres de votre vie. On déterminera, d’une part, les éléments qu’il vous faudra préserver dans votre vie professionnelle future. Et d’autre part, les zones de frustrations (zone du graphe où figureront les valeurs importantes pour vous et qui vous apportent peu de satisfaction), sur lesquelles il vous faudra travailler dans votre environnement professionnel futur.

Il est évident que les grands équilibres d’un chercheur d’emploi ne seront pas du tout les mêmes selon son âge. Ils vont être très différents à 20, 30, 40 ou 50 ans. Ils seront aussi très différents en fonction de sa situation personnelle : pas d’enfants, enfants en bas âge ou enfants à l’université…

Il conviendra d’en tenir compte avec beaucoup d’attention, car si le nouveau travail ne permet pas le respect de cet équilibre et de ces valeurs, non seulement il ne sera pas pérenne, mais en plus il remettra en cause tout votre écosystème et vous vous retrouverez excessivement fragilisé.

2. L’exercice des motivations

Le thème de cet exercice consiste à vous faire prendre conscience, non pas des compétences que vous utilisez dans votre métier, mais de la façon dont vous aimez l’exercer.

Pour illustrer mon propos je vais vous donner un exemple : prenons le cas d’un directeur financier, métier à priori très technique qui consistera a mettre en œuvre des compétences telles que le management d’équipes, la supervision de la comptabilité, la mise en place de reporting et la gestion de la trésorerie, ainsi que la mise en œuvre de toutes les opérations de haut de bilan. Selon les personnes, l’exercice de ce métier se fera de façon très différente.

Pour certains, ce qu’ils préfèreront faire en arrivant au travail le matin sera de réunir leurs équipes pour leur donner les objectifs et déterminer les méthodes de travail pour la semaine. Pour d’autres, cela sera de se précipiter dans le bureau du président pour analyser la stratégie de la société. Une troisième personne s’installera à son ordinateur pour faire de la veille concurrentielle sur web.

L’exercice de leur métier et l’expression de leurs actions de préférence se feront donc vous l’avez compris, essentiellement en fonction de leur personnalité et de leurs motivations.

L’exercice des motivations consiste à rechercher vos verbes d’actions de préférence. Pour cela je vais vous demander de considérer une liste avec les verbes suivants : Innover, Imaginer, synthétiser, créer, systématiser, planifier, administrer, mener les hommes, assister, se mettre à la place de , présenter, persuader, arbitrer, observer, analyser, interpréter, trouver des solutions, ordonner, fabriquer et enfin être récompensé.

Je vous invite ensuite a passer un peu de temps à considérer ces verbes, c’est à dire à préciser ce que vous mettez derrière chacun d’entre eux. Je vous propose ensuite de les analyser par couple afin de déterminer à chaque fois quel est le verbe que vous préférez. Au bout d’un certain temps vous serez en mesure de les classer par ordre de préférence.

Conservez précieusement cette liste, elle vous servira de grille d’analyse lorsque vous rechercherez un travail et que vous postulerez pour une offre.

Mon expérience montre que si vous n’êtes pas en mesure de lier la majorité de ces verbes avec les actions de votre nouvelle expérience professionnelle, celle-ci vous rendra très malheureux et se soldera à court ou moyen terme par un échec.

Cette liste est également très utile dans le cas d’un repositionnement complet en milieu de carrière, où il convient de déterminer de nouvelles aptitudes et compétences sur lesquelles s’appuyer.

3. L’exercice de la semaine idéale

Cette fois-ci je vais vous demander de vous munir d’un agenda vierge qui présente, heure par heure, une semaine complète du lundi 7 heures du matin au dimanche 22 heures.

Cet exercice consiste à vous projeter, sans contrainte d’un type de poste, sur comment se déroulerait votre semaine dans un monde idéal.

Vous allez positionner à la fois des éléments d’ordre privé et d’ordre professionnel.

Vous pouvez y retrouver des choses personnelles :
7h : petit déjeuner avec mes enfants, 20h le lundi : sport, 12h le mardi shopping avec un ami, 14h jeudi : coiffeur, 15h samedi : ballade en forêt avec la famille, 10h dimanche : grasse matinée…

Mais aussi des choses professionnelles :
9h lundi : lecture de mes mails, 11h lundi : comité de direction, 14h mardi : point avec mes équipes, 9h mercredi : rendez-vous chez un client, 13h jeudi : départ pour New York, 17h vendredi : revue de ma semaine et préparation de la semaine suivante.

Cet exercice est compliqué car il vous faudra bien sûr faire référence à une activité professionnelle que vous avez appréciée pour essayer d’en reprendre les éléments saillants. Mais il conviendra aussi de vous en extraire pour essayer d’aller plus loin et véritablement imaginer un futur hors des contraintes que vous avez pu y ressentir.

On peut le réaliser de deux façons :

• La première consiste à faire une liste de tout ce que vous voudriez faire pour avoir une vie, ou plus modestement une semaine réussie et à le positionner sur votre agenda de la manière la plus réaliste possible.

• La seconde consiste à travailler par grands équilibres et à déterminer quelle partie du temps vous consacrez à vous même, à votre travail, à votre famille, à vos loisirs, au sport, et ensuite à allouer ces plages horaires aux différentes activités que vous affectionnez.

Au final, lorsque vous aurez construit votre semaine idéale, je vous demanderai de choisir les 5 moments les plus importants pour vous, qu’ils soient d’ordre professionnel ou d’ordre privé. Ce sont ces moments que vous devrez à tout prix retrouver dans votre environnement professionnel futur.

Les exercices que je vous propose sont très simples et frappés au coin du bon sens. Ils vous demanderont néanmoins, une introspection sans concession et plusieurs heures de travail avant de pouvoir être réellement exploitables.