28 Jan 2019

Le coaching des personnes surdouées se révèle important dans la mesure où leur insertion n’est pas sans poser problème dans le monde du travail. Près d’une personne sur soixante est neuro-atypique, c’est-à-dire qu’elle présente des caractéristiques du spectre de l’autisme. Ces intelligences atypiques ont des capacités mentales et cognitives supérieures à la moyenne (capacités de mémorisation) et une hyper sensorialité (aux sons, lumières, odeurs….). Ces personnes ont des difficultés d’adaptation sociale, sans doute du fait d’une déficience du système des neurones miroirs (qui permettent notamment l’apprentissage des codes sociaux par imitation).

Les personnes neuro-atypiques : mal intégrées et incomprises

Ces personnes sont à la fois surdouées intellectuellement ou sur le plan sensoriel et souffrent de difficultés de communication. En effet, les surdoués sont particulièrement sujets au stress, à l’épuisement et au rejet social. Les femmes dans ce cas sont très souvent victimes de violence sexuelle. Elles ne comprennent pas le langage du désir chez les hommes. Les cas de dépressions sont plus élevés que dans la moyenne de la population. Il en est de même pour les troubles « dys » et alimentaires ainsi que les troubles de l’attention ou la schizophrénie. Les thérapies cognitives et comportementales leur permettent de développer leurs habiletés sociales, d’être plus en harmonie avec les personnes de leur environnement et d’être moins stressées.

L’enjeu : déployer leurs talents

En revanche, ces personnes sont souvent très recherchées dans certains secteurs d’activités comme l’informatique et tous ses dérivés. Elles sont sollicitées pour les métiers de la création, les métiers très exigeants sur le plan sensoriel: oenologues, photographes, nez pour le parfum… D’ailleurs de nombreux « génies » ou tout au moins surdoués sont sans conteste des personnes proches du spectre de l’autisme : d’Albert Einstein à Mark Zuckerberg, en passant par Glenn Gould ou Bill Gates. Ces personnes qui se surnomment « Aspies » entre elles ( diminutif du syndrome d’Asperger) peuvent déployer des talents exceptionnels. Ce déploiement est rendu possible en accédant à de meilleures conditions de travail et avec un accompagnement approprié.

       En guise de conclusion, je vous livre cette citation pleine d’humour de Temple Grandin, scientifique autiste:    <<Qu’arriverait-il si le gène relié à l’autisme était éliminé? Nous aurions une bande d’humains debout dans une grotte, qui socialisent et bavardent futilement.>>

Isabelle Fiévet-Rossignol

Executive Coach chez Group’3C

Membre du think-tank Galilée SP

 

Pour en savoir plus: Eloges des intelligences atypiques, Dr David Gourion et Séverine Leduc, Editions Odile Jacob, Décembre 2018

Interview du Dr David Gourion sur Fréquence Protestante