17 Déc 2019

Quel que soit le niveau de poste occupé, un constat s’impose : les salariés ont de plus en plus de mal à se projeter et à réfléchir à leur avenir professionnel. Dans ces conditions comment construire son parcours professionnel?

Les causes de ce malaise sont diverses : instabilité des organisations, complexité des modèles de production, perte du lien social au travail…

A titre d’exemple, le management à distance ou le télétravail. En effet, s’il possède de réels avantages pour les salariés et l’entreprise, notamment durant des grèves, il limite également les échanges informels. Or, ces échanges permettent de la formation “sur le terrain”, de créer de la cohésion d’équipe,  et d’anticiper certaines tendances de l’entreprise.

Pour faire face à ces évolutions, les salariés doivent donc construire leur parcours professionnel. Le but est d’éviter de subir dans le stress ou d’avoir le sentiment d’être laissé de côté.

Voici quelques pistes. Elles vous permettront de naviguer dans la complexité grandissante du monde du travail :

  • se former en permanence, pour rester à jour dans son propre métier. Pour cela inscrivez vous à des MOOCs, assistez à des réunions professionnelles ou en lisez des ouvrages métiers.
  • cultiver son réseau : vecteur de veille, il permet d’anticiper les tendances et les pratiques de votre secteur d’activité. Il vous aidera également à appréhender d’autres métiers et envisager des passerelles.
  • oser la mobilité professionnelle : osez changer de poste. Si la mobilité en interne ne se profile pas, visez l’externe. Cela permet de conserver son employabilité en développant de nouvelles compétences.
  • ou encore faire appel à  un coach professionnel : pour vous aider à décoder les attendus et développer la posture mentale qui vous permettra d’aborder les changement de manière sereine et pertinente.