Reprise d’Entreprise: L’Aventure d’une ESCP

Mireille Garolla,

ESCP 1987, 47 ans : 12 ans de direction financière et 13 ans de direction générale en France et à l’international.

Je reprends en 2010 Group’3C, une société de conseil en ressources humaines spécialisée sur :

  1. Le repositionnement professionnel : accompagnement pour retrouver un poste, créer ou reprendre une entreprise.
  2. Le coaching : prise de fonction, lancement d’un projet, changement de stratégie…

Pourquoi la reprise ?

Après un début de vie professionnelle intense qui m’avait mené à un poste de direction générale dans un groupe international, j’ai décidé de mettre ma carrière entre parenthèses pour élever mes enfants et accepté un poste plus administratif. Par la suite, retrouver une position équivalente s’est avéré très difficile et j’ai conclu que la solution consisterait à créer ou en reprendre une entreprise. Je me suis alors adressée au réseau ESCP – Europe Alumni.

Les contraintes que je m’étais fixées

Je me suis fixé un cadre précis définissant mon type de reprise :

  1. Une prise de participation très majoritaire,
  2. Pas de recours aux financements bancaires ou aux fonds d’investissement,
  3. Société localisée à Paris.

J’ai également misé sur une équipe d’experts solide (avocat, expert-comptable), constituée de personnes que je connaissais de longue date.

J’ai profité de l’opération « Pack Anti-Crise Emploi 2009 ESCP – Europe Alumni » et j’ai eu comme mentor Bernard Domenget, délégué du Groupe Entrepreneurs (Mardis de la Transmission), qui m’a alloué une part non négligeable de son temps.

La recherche

Après des premières expériences ratées, j’ai mis au point 2 techniques de recherche que j’utilise aujourd’hui pour mes clients chez Group’3C :

  1. Le ciblage non  pas par domaine d’activité mais selon la transférabilité des compétences et de l’expérience, afin d’augmenter le champ des recherches possibles,
  2. L’activation du réseau, primordiale sur un marché de niche ou un marché caché comme celui de la reprise.

Timing

Cette méthodologie m’a permis une recherche extrêmement rapide : en 6 mois, étude de plus de 35 dossiers de cibles sur plusieurs secteurs d’activité en parallèle.

Valeur de la société et négociation avec le cédant

Group’3C est un cas très particulier car j’achetai une méthodologie professionnelle déposée et une visibilité marché, mais aucun client récurrent. La valorisation s’apparentait donc à un coup de poker : tout dépendait de ma relation avec le cédant. En conséquence, j’ai choisi une durée d’accompagnement très longue : 18 mois.

Ma recommandation

Mon conseil aux futurs repreneurs : ne surtout pas hésiter à vous entourer et à développer vos réseaux pendant cette période.

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.