15 Déc 2020

Crédit photo : https://magnet.me/

Lorsqu’ils sont en recherche d’emploi, les candidats ont bien conscience qu’il convient de réaliser un travail de fond sur leur cv. Ils se lancent donc tête baissée dans sa rédaction, en prenant des conseils sur internet, chez les amis et font parfois même appel à tante Odette. Ce qu’ils oublient régulièrement, c’est qu’avant de faire un CV pertinent, il convient de se poser pour faire le bilan sur son parcours.

Pour mémoire, l’objectif d’un cv est

  • De démontrer ce que vous avez fait,
  • En valorisant vos compétences,
  • Afin de décrocher un rendez-vous
  • Pour le poste qui vous intéresse

Commencez par faire le point

Prenez le temps de réfléchir à ce que vous avez fait et aux compétences développées durant de votre parcours. Qu’il s’agisse de compétences techniques ou de savoir-être, notez dans quel contexte vous les avez mises en oeuvres et avec quels enjeux.

Au delà des expériences professionnelles notez ce que vous avez pu développer hors monde du travail. Le domaine associatif, la pratique d’une passion…. sont d’autres moyens de développer ses compétences.

N’oubliez pas de faire le bilan sur l’ensemble des formations que vous avez suivies, qu’il s’agisse de la formation initiale ou continue.

Déterminez votre projet professionnel

En plus de vous être utile pour la rédaction du CV, ce travail préalable vous permet de clarifier votre projet professionnel. Même lorsque vous visez un poste similaire, faire le point sur vos motivations et vos envies, se révèle être important. Vous pouvez avoir envie de changer de secteur d’activité ou de vous recentrer sur un aspect précis de votre métier.

Avoir un projet clair permet d’orienter la rédaction de son CV de manière pertinente et d’être plus convaincant face à vos interlocuteurs.

Et maintenant, vous pouvez rédiger un CV pertinent

Les incontournables

Il n’est peut-être pas utile de le répéter, mais je ne peux m’en empêcher : facilitez le travail de celui qui va lire le cv. Cela passe par

  • Vos coordonnées et une photo professionnelle (vous vous rappelez qu’on lit de gauche à droite et de haut en bas). Ainsi le premier regard, première impression se trouve en haut du cv…. Eh oui : les recruteurs reçoivent encore des cv sur lesquels les coordonnées sont manquantes.
  • Vos compétences : sous forme rédigée ou de tirets, elle doivent contenir les mots clés de votre parcours. Cette rubrique doit rester synthétique. N’hésitez pas à équilibrer entre les savoir-faire et les savoir-être.
  • Les expérience professionnelles : patience, nous y reviendrons plus tard
  • Les formations : formation initiale, formation continue, MOOCs et certifications. Il ne s’agit pas de faire une liste exhaustive mais de noter celles qui servent votre projet professionnel.
  • Une rubrique “divers”, “autre”… Oui, si vous jugez qu’elle apporte quelquechose à votre parcours

Focus sur les expériences professionnelles

Ce que je dis, comment je le dis :

Simplifiez le travail du recruteur : rappelez-vous l’histoire de Cendrillon qui doit retirer les lentilles de la cendre. Celui qui reçoit votre cv doit lire une information triée et organisée. Cela signifie donc que vous aurez à sélectionner et synthétiser ce que vous avez pris du temps à analyser en début de process.

  • Sur votre cv vous n’avez pas besoin de tout noter. Mettez par contre en lumière ce qui sert votre projet professionnel
  • Organisez l’information : notez les postes occupées en précisant l’entreprise, le secteur d’activité, le poste. Précisez les éléments significatifs dans votre métier (Chiffre d’affaire, effectif géré, tonnes de marchandises…), sans oublier les dates de début et de fin.
  • Pour chaque expérience, notez les enjeux du poste et ce que vous avez mis en oeuvre pour y répondre. Notez des résultat, idéalement chiffrés : cela permet de voir votre contribution concrète.
  • Hiérarchisez ce que vous notez dans chaque expérience. Les premières lignes sont celles sur lesquelles vous voulez attirer l’oeil du recruteur. Ne cherchez pas à être exhaustif, mais montrez plutôt votre évolution professionnelle. Pour cela, ajoutez vos nouvelles missions au fur et à mesure en cessant de noter les compétences acquises lors des expériences précédantes.

Le fond étant finalisé, passons à la forme

Colonne, à gauche ou à droite, couleur ou encadré…. Ces CV tendance ont le vent en poupe. Séduisants et intéressants sur des métiers orientés vers la création, nous attirons votre attention sur le traitement qui en est fait. Lorsqu’ils sont lus par le recruteur lui-même, c’est parfait. Notez cependant que les CV passent le plus souvent dans des bases de données dans lequelles ils sont anlysés. Celles-ci n’étant pas paramétrées pour gérer des pavés ou autres mise en forme spécifiques, votre cv risque de ne pas être exploité convenablement. La simplicité n’exclut pas l’esthétique. Elle peut être créée via une mise en page soignée, et l’utilsation pertinente de différentes polices de caractère.

Une question nous est régulièrement posée : faut-il faire un cv sur une page ou sur deux pages? Si vous avez une expérience courte, vous pouvez rester sur une page. Lorsque votre expérience est plus longue n’hésitez pas à passer sur 2 pages. En effet, si vous devez savoir être synthétique, veillez à restituer votre expérience comme il se doit. Et à ne pas tasser votre CV visuellement pour réussir à “tout faire rentrer”.